Un lieu

Ici, le chapiteau du Centaure

Le chapiteau pour acteur-centaure n'est évidemment pas un chapiteau comme les autres. Ecrin sur mesure pour un acteur qui n'existe pas, c'est une création en soi, le fruit de mille et un brainstorms, de mille et un croquis sur des nappes de restaurants. En marge de leurs travaux de sur l’essence de Macbeth, qui inaugurera le futur chapiteau, Camille et Manolo se transforment en chercheurs ès architectures humaines et naturelles, recensant tous les modèles, du cratère volcanique au Magic Miror en passant par l’arène tauromachique, pour inventer le leur.

 

Au bout du bout, ce chapiteau-là est de robe aussi noire que Graal et Darwin, les deux frisons qui rejoignirent l'hybride compagnie à la suite de l'immaculé Nuño, et finirent par jouer Claire et Solange, les fameuses bonnes de Genet, puis Macbeth et Lady Macbeth, amants shakespeariens. Mais ce chapiteau-là a aussi un ciel translucide, parce qu'il s'agit de ne pas priver le centaure des horizons étoilés qui le caractérisent.

 

Le site tout entier de la compagnie n'est pas, non plus, un site comme les autres. C'est le nid d'une utopie, où l'on rêve la rencontre entre nature et culture. Et le socle d’un mode de vie, quotidiennement orchestré par une cohabitation sans failles spatio-temporelles entre l’homme et l’animal. Plus concrètement, un campement de roulottes de luxe, look vintage, extérieur rouge et métal, intérieur bois, avec option baignoire intégrée et autres commodités contemporaines. Le tout au pied des écuries, où logent désormais une petite dizaine d'étalons frisons, lusitaniens, espagnols, portugais, arabes, percheron, baudet du Poitou ou sang mêlé. 

 

C'est par eux, les pensionnaires de l'écurie, que commence toute visite du site. Ici on dit, "je te présente la famille".

 

Cathy Blisson. Journaliste. 2010

Photos:

Lieu /© Francesca Todde-2013

Chapiteau / © Christophe Raynaud de Lage

Écuries et Chapiteau / © Francisco

L'auteur

Journaliste Culture et Société, Cathy Blisson a sévi pendant huit ans à Télérama, notamment autour de la création contemporaine hybride, aux lisières du spectacle vivant et des arts visuels. Elle exerce en free-lance depuis octobre 2009, et travaille sur des projets d'écriture textuelle et sonore.
En 2010, elle s’est immergé dans l’univers des Centaures durant plusieurs semaines, à Marseille et en tournée.

Diaporama
Partager